Articles & études

Le modèle de microDON évolue

Actualités

Voilà maintenant 14 années que microDON, agréée entreprise  solidaire d’utilité sociale, développe des solutions simples et innovantes pour donner à toutes et tous l’envie et les moyens d’agir à son échelle pour une société plus juste, écologique et solidaire. 

Notre solution phare, L’ARRONDI, a su progressivement faire sa place dans le quotidien des Français. Au fil des ans le dispositif n’a cessé de prendre de l’ampleur et a démontré son impact et son efficacité aussi bien dans le financement de multiples causes dans la durée, que dans des situations exceptionnelles d’urgence. 

Grâce au soutien de nos partenaires entreprises, nos investisseurs, et tout notre écosystème solidaire qui a largement contribué à porter haut et fort les valeurs de l’engagement, nous sommes heureux de pouvoir comptabiliser aujourd’hui plus de 60 millions d’euros collectés via nos solutions pour des milliers d’associations d’intérêt général. Au-delà de la collecte, à travers le don embarqué dans des actes de la vie courante, c’est sa capacité à donner au plus grand nombre la possibilité d’agir à son niveau, et tout l’élan positif et collectif que cela génère, qui nous rend particulièrement fiers. 

Aussi, plus que jamais nous souhaitons préserver ce mode de collecte et assurer sa pérennité. Car nous savons à quel point il est précieux pour nos associations partenaires et leurs bénéficiaires, particulièrement par ces temps troublés, où la crise climatique comme économique et sociale nous impose d’être présent et à la hauteur des enjeux. Pour cela nous avons aujourd’hui trois impératifs : 

1/ Créer les conditions pour accompagner notre changement d’échelle. Le volume de collecte en forte augmentation depuis quelques années nous impose de renforcer notre schéma de reversement. (Nous avons collecté en 2022, un tiers de ce qu’on a collecté en 14 ans). Cela signifie être en mesure d’accueillir plus de dons à l’avenir tout en assurant rigueur, conformité et rapidité dans les processus de reversement pour nos bénéficiaires. Un schéma plus performant qui nous permettra aussi d’ouvrir de nouvelles perspectives avec un changement de périmètre et l’ouverture de collectes dans d’autres pays européens.

2/ Adopter un modèle de reversement adapté au regard de notre développement et d’une réglementation qui évolue. Notre responsabilité envers les donateurs est d’assurer confiance et parfait reversement des dons aux associations. Nous souhaitons pour cela nous aligner sur les niveaux d’exigence et conformité des pratiques bancaires. Nous avons la chance de pouvoir compter sur l’appui et l’expertise de notre maison mère : La Banque Postale. Une démarche qui s’inscrit dans la lignée de nos échanges menés ces dernières années avec des autorités de tutelle comme l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), la Préfecture de Paris, et la Cour des comptes, qui nous appuient et nous encouragent à opérer une transition de notre modèle de reversement du Fonds de dotation vers un modèle bancaire adossé à un EP – Établissement de Paiement.

3/ Stabiliser notre modèle économique. Si notre impact augmente significativement depuis des années, nos revenus ne nous permettent pas, encore aujourd’hui, d’être à l’équilibre et nos coûts explosent. S’interfacer aux systèmes d’information complexes de nos partenaires pour collecter des millions de lignes de centimes coûte très cher… (traitement, data, sécurité, RGPD..). Cette situation nous met en difficultés pour atteindre nos objectifs et faire face à nos besoins de recrutement, d’investissement, et d’innovation au service de notre impact et de nos bénéficiaires. Comme beaucoup d’acteurs nous subissons successivement des vagues de crises avec son lot de challenges et d’incertitudes que nous avons su jusque-là relever grâce à l’engagement et la résilience de notre équipe. Mais ces situations nous interrogent aussi et nous imposent d’opérer des choix pour donner à microDON et ses parties prenantes une trajectoire d’avenir plus stable, confiante et enthousiasmante. 

C’est pourquoi cette année, le schéma de reversement des dons et son modèle économique évoluent. 

–       Schéma de reversement.

microDON détient depuis le 27/06/2023 le statut d’agent prestataire de services de paiement d’eZyness, l’établissement de paiement et de monnaie électronique de La Banque Postale, notre maison mère. Cet établissement est une entité juridique agréée par l’ACPR, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation lui permettant de réaliser des opérations dites “bancaires”, en l’occurrence l’encaissement pour le compte de tiers. Les dons collectés via L’ARRONDI solidaire en caisse sont donc désormais reversés par microDON en tant qu’agent prestataire de services de paiement. 

–       Modèle économique.

La mise en place technique et opérationnelle de L’ARRONDI solidaire est historiquement financée par les enseignes et entreprises participantes. Elles payent également un abonnement annuel qui dépend du nombre de points de collecte (entreprises, magasins, caisse…). Progressivement d’ici à la fin de l’année 2023 puis pour l’ensemble de la collecte à partir de 2024, s’ajouteront, dans le cas spécifique des dons collectés en caisse, des frais de service : les enseignes participantes continueront de verser l’intégralité des dons aux associations bénéficiaires qui en reverseront 10% à microDON pour contribuer au fonctionnement du dispositif.

L’application de frais de services est une pratique “standard” dans l’univers du fundraising. C’est ce qu’on observe chez les acteurs de la générosité embarquée à l’étranger et sur d’autres leviers comparables (dons préfinancés, crowdfunding, etc.).  Jusque là, c’est le modèle du 100% reversé de microDON qui était atypique. Et nous sommes fiers d’avoir pu tenir cette promesse pendant 14 ans ! 

Par ailleurs, contrairement à d’autres outils de collecte comme les plateformes de collecte ou formulaires de don, les associations n’ont pas à engager des dépenses supplémentaires en marketing et fundraising pour attirer l’attention des donateurs. Le dispositif de L’ARRONDI solidaire se greffe à un flux existant, il va là où le donateur se trouve ! Toutes des associations faisant appel à la générosité du public affichent 10 à 20% de budgets moyens pour lever les sommes.

Avec ce nouveau modèle, microDON entend ainsi développer les collectes et améliorer la participation aux bénéfices de ses associations partenaires pour toujours plus d’impact au service de toutes les causes. 

Share This