[Étude] RSE : salariés mal informés = salariés moins engagés ?

9 Mar 2020 | Engagement RH

Pour la 4ème année consécutive, des Enjeux et des Hommes et ekodev publient leur baromètre « Les Salariés et l’entreprise responsable ». Réalisée par Occurrence, auprès de plus de 1 000 salariés d’entreprises privées de plus de 250 collaborateurs, cette enquête révèle encore une fois que les salariés sont insuffisamment impliqués dans la démarche RSE de leur entreprise : seuls 8% sont invités à intégrer la RSE à leur métier alors que 70% sont prêts à s’investir davantage ! Les raisons ? Un manque d’information, de sollicitation ou encore de visibilité des actions expliquent en parti ces résultats.

La RSE, un sujet qui compte pour les salariés

La RSE est importante pour une majorité de répondants (40%) et même indispensable pour 19% du panel. D’ailleurs, 86% déclarent s’intéresser davantage au sujet qu’il y a quelques années ce qui est une excellente nouvelle !

De manière générale les salariés réaffirment leur souhait de participer et d’agir dans la démarche RSE de leur entreprise. 70% sont volontaires pour s’impliquer davantage dans la RSE. Et 2/3 sont prêts à proposer des idées pour nourrir la réflexion sur la RSE. Cela est d’autant plus vrai chez les femmes, les jeunes et les managers. A noter également que 52% de ceux déclarant ne pas être actuellement engagés dans la démarche RSE de leur entreprise sont prêts à être force de proposition. 
 
Les raisons de cet élan sont multiples : près de la moitié du panel (45%) pense que la RSE donne du sens au travail. 1 salarié sur 4 considère qu’elle permet de développer de nouvelles compétences, sortir du quotidien, travailler avec d’autres services…Enfin, chiffre en hausse, 39% sont motivés par le fait de contribuer à de grands enjeux qui dépassent le cadre de l’entreprise. 

Une démarche encore méconnue des collaborateurs

Les actions et moyens mis en œuvre par l’entreprise pour associer les collaborateurs sont insuffisants. La démarche RSE est méconnue pour près de la moitié des salariés (45%). Cela est d’autant plus vrai chez les équipes opérationnelles et dans les grands groupes. 71% s’estiment pas ou mal informés.

Les moyens mis en place pour engager les collaborateurs dans la RSE sont très descendants.(Newsletters, réunions d’information et affichage dans 39% des cas). Les salariés sont peu associés à l’élaboration de la démarche (21%) alors qu’une grande majorité, comme sus mentionné, se disent prêts à être force de proposition. 
 
Par ailleurs, les formations à la RSE sont trop rares : 93% des salariés n’ont pas reçu de vraie formation sur les 3 dernières années. Et ceux qui en ont bénéficié y ont consacré moins d’1/2 j pour 41% et d’une journée pour 17%.

 

Trois actions clés : clarifier, informer et impliquer 

Clarifier pour rendre plus visible et lisible

Les démarches se résument encore trop souvent à une somme d’actions ponctuelles (24%). Aussi l’impact des démarches est perçu comme limité sur les plans d’action (23%) ; et semble ne toucher que certaines fonctions (QHSE, achats, communication…) pour 56% des personnes interrogées.

Pour rendre plus visible cette démarche il est indispensable d’intégrer la RSE dans une stratégie globale et surtout dans la durée. Si des opérations événementielles type séminaire solidaire, journée de bénévolat.. (cf notre article 5 solutions d’engagement à déployer dans votre entreprise) permettent de rassembler les équipes et donner de l’écho à votre engagement. Il est indispensable d’y mêler des actions sur le long terme avec des objectifs clairs. Des objectifs mesurables et accessibles que pourront s’approprier les équipes. (Exemples : réduire la pollution digitale de votre entreprises, multiplier la collecte de don auprès de vos associations partenaires…). 

Informer pour mieux sensibiliser

Il est nécessaire également de faire plus de pédagogie, expliquer plus clairement ce que recouvre la RSE et surtout comment l’appliquer dans son métier. (Un levier clé pour 46% personnes interrogées). Ce qui renvoie directement à la formation et à l’accompagnement par la ligne managériale de proximité. 

Les formations à la RSE sont trop rares : 93% des salariés n’ont pas reçu de vraie formation sur les 3 dernières années. Et ceux qui en ont bénéficié y ont consacré moins d’1/2 j pour 41% et d’une journée pour 17%.

Impliquer pour mieux engager

Enfin le maitre mot c’est im-pli-quer ! 44% des salariés ne sont pas du tout impliqués dans la RSE, 23% ne le sont que sur des actions ponctuelles (écogestes, semaine du DD, congés solidaires) et seuls 8% se disent invités à l’intégrer à leur pratique métier.  

Boite à idées, concertation, vote interne, appel à projets… Ne manquez pas une occasion de solliciter l’avis de vos collaborateurs et invitez-les à se montrer force de proposition. De nombreuses entreprises profitent notamment du questionnement de la « raison d’être » pour lancer une démarche de consultation élargie, auprès de l’ensemble des parties prenantes, ou plus restreinte, auprès des salariés. Une autre manière d’aborder l’impact et le sens que l’on souhaite mettre dans son entreprise.

Préférez la stratégie des petits pas positifs et accessibles à tous dans la durée plutôt que la parfaite stratégie top-down et corporate ! 

Source : Baromètre « Les salariés et l’entreprise responsable » Le regard des salariés sur l’engagement RSE de leur entreprise ! Des Enjeux et des Hommes, Ekodev. Février 2020

Découvrez nos outils pour développer l’engagement solidaire de vos collaborateurs

Share This